Les décisions et subventions soumises à la commission permanente du conseil régional des Pays de la Loire sont une addition de décisions contraires à l’intérêt général. 

Mathias Tavel.

« Madame Morançais et sa majorité jonglent entre archaïsme, clientélisme et macronisme quand ce n'est pas les trois à la fois. » Souligne Mathias Tavel.

« Par des tels votes, la droite régionale se montre écartelée entre la réaction zemmourienne et macronisme économique et scolaire bafouant dans les deux cas l'intérêt général. »

« Il en est ainsi de la subvention à la fête de la chasse de Vernoil-le-Fourrier commençant par une messe et vantant la chasse à courre, vieillerie aristocratique cruelle.

En matière scolaire et universitaire, la droite régionale multiplie les cadeaux à des structures privées comme l'"école" supérieure Holberton où la scolarité coûte 6975€/an, l'Université catholique de l'Ouest ou le réseau séparatiste "Espérances banlieues". Ce dernier bénéficiera d'une aide de 1300 euros par enfant contre 0 euros pour les enfants des écoles publiques dans une scandaleuse préférence pour le privé hors contrat contre l'école de la République.

En matière économique, c'est toujours la gabegie d'aides aux entreprises sans contrepartie sociales ou écologiques et même l'encouragement au productivisme par la subvention déguisée au projet de méga-méthaniseur de Corcoué-sur-Logne.»

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter