François Bayrou en grand démocrate a souhaité que les élus MODEM gardent 200 à 300 parrainages pour permettre aux gros candidats d’être sur la ligne de départ.

François Bayrou archives

Selon le Parisien, le MoDem s’est gardé « une réserve » de signatures pour venir en aide à la démocratie. « Nous ne sommes pas dans un calcul électoral, mais dans un souci de ne pas abîmer la démocratie plus qu’elle ne l’est déjà, a expliqué au quotidien Patrick Mignola, le président du groupe centriste à l’Assemblée. Nous pensons qu’il faut combattre les extrêmes par l’élection, pas par la sélection.» D’après un cadre du parti bayrouiste, Christiane Taubira, elle aussi en galère de parrains, ne rentre pas dans le cadre des gros candidats que le MoDem pourrait secourir.


François Bayrou, déçu de ne pas avoir vu aboutir une dose de proportionnelle, promesse de campagne du président Macron, souhaite que la démocratie s’exprime pleinement lors de l’élection présidentielle.


"Certains candidats majeurs sont menacés de ne pas avoir leurs 500 signatures", constate le président du Modem. "Or, qu'ils ne puissent pas être candidats créerait une importante crise de confiance et on ne peut pas laisser faire ça."


"Mon idée est de constituer une réserve, que les élus se mettent d'accord pour être cette garantie d'honnêteté de la démocratie", ajoute-t-il. François Bayrou


Déjà trois candidats à la présidentielle ont réuni leurs 500 parrainages : Emmanuel Macron, Valérie Pécresse et Anne Hidalgo. Les autres candidats ont jusqu'au 4 mars pour réunir leurs signatures.


François Bayrou, qui n'a toujours pas envoyé son formulaire au Conseil constitutionnel, en sa qualité de maire de Pau, pourrait d'ailleurs donner l'exemple. « Il pourrait parrainer Mélenchon », affirme l'un de ses proches.

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter