Déclaration de Jacques Cheminade, président de Solidarité & Progrès

"Constatant l’écart entre la posture du président de la République et la volonté que manifeste le peuple français, je soutiens l’initiative de faire trancher le conflit par le recours à un référendum.

Je suis convaincu qu’il devrait porter sur la participation des citoyens aux décisions des entreprises privées ou publiques, compte-tenu des circonstances nationales et internationales qui constituent un défi pour la démocratie et la paix mondiale.

Cependant, si ce référendum se limitait à la question des retraites, Solidarité & Progrès en soutiendrait bien entendu l’urgente nécessité.

C’est en effet la dynamique revitalisante du référendum qui est de nature à créer le nécessaire bouillonnement démocratique pour notre pays et l’occasion de porter un coup d’arrêt à 50 ans de contre-réformes néo-libérales, conduisant au fascisme financier que j’ai depuis longtemps dénoncé.

Le travail humain, créateur de produits socialement utiles, doit devenir un pouvoir concrètement exercé par ceux qui l’effectuent pendant toute la durée de leur vie."

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter