Les Républicains organisaient ce week-end les états généraux de la droite au cirque d’hiver. Lors de cette journée, élus, intellectuels, personnalités publiques et militants se sont exprimés  autour des valeurs de droite et de l’avenir des Républicains.

L’objectif pour Les Républicains est de se construire une colonne vertébrale d’ici janvier.

Ces états généraux doivent permettre au parti de définir sa ligne idéologique et politique ainsi d’élaborer un programme qui parle aux Français et aux catégories populaires.

 « Je veux que LR soit un parti d’idées. Nous ne reviendrons au pouvoir que par la force de nos idées », souligne Éric Ciotti, le président des Républicains.

 Lors de ce rendez-vous, les orateurs ont bien pris soin de marquer leurs distances avec la macronie, alors que les rumeurs de remaniement bruissent ces derniers jours. Stratégie indispensable à la survie des Républicains. Dans cette optique, l'idée d'un accord gouvernemental n’a jamais été à l’ordre du jour. "Ce n'est pas nous qui allons monter sur le Titanic", a balayé jeudi le patron des députés LR Olivier Marleix.

Le président du Sénat Gérard Larcher, a vilipendé  Emmanuel Macron qui "en tentant de désagréger les fondements de notre système politique" a "nourri les extrêmes". 

L’idée d’un rapprochement avec la macronie pose plus de problèmes à la majorité présidentielle. Bayrou s’y est opposé fermement.

Les Républicains vont poursuivre leurs états généraux par une tournée des fédérations le prochaine sera en Rhône-Alpes chez Laurent Wauquiez absent ce samedi.

Les LR envisagent sereinement l’hypothèse d’une dissolution. LR veut croire que son ancrage local lui permettrait de maintenir ses positions voire de gagner quelques sièges avec un programme bien ficelé. 

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter