L’Union Démocratique Bretonne dénonce avec la plus grande fermeté l’adoption par le Sénat et l’Assemblée nationale de la loi immigration présentée par le Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, issue de la proposition de la Commission mixte paritaire qui en a encore durci le contenu.

« Pour qu’elle puisse être adoptée à la majorité de l’Assemblée, Emmanuel Macron et son gouvernement ont intégré à celle-ci les propositions des parlementaires LR, elles-mêmes directement copiées de celles du RN.

Ainsi, les obsessions de l’extrême-droite, assénées depuis des décennies, deviennent force de loi : préférence nationale pour l’accès à certaines aides sociales, restriction du droit au regroupement familial, déchéance de nationalité pour les binationaux ayant commis certains crimes, remise en cause du droit du sol en revenant sur l’automaticité de l’acquisition de la nationalité française par la naissance… Toutes ces discriminations envers les étrangers résidants sur le sol français contreviennent aux droits humains les plus élémentaires dont la France se prétend toujours pourtant l’ardente représentante. Elles plongeront nombres d’étrangers dans une précarité et une pauvreté encore plus grande, nuisant ainsi à leur intégration. Le RN ne s’y est pas trompé, ses parlementaires votant cette proposition de loi à l’unanimité. Si cette législation était promulguée en l’état, la République française s’engagerait sur la voie de la démocratie illibérale à l’instar d’autre états européens.

Emmanuel Macron, élu puis réélu non pas sur son programme, mais pour faire barrage à Marine Le Pen, termine donc son séjour à l’Elysée en reprenant les fondamentaux défendus par celle-ci. En choisissant le déshonneur pour éviter une défaite parlementaire, il offre ainsi une victoire à l’extrême-droite sur un plateau d’argent, au lieu de tout faire pour que celle-ci n’arrive pas au pouvoir…

Sans attendre la décision du Conseil constitutionnel, l’Union Démocratique Bretonne invite tous les démocrates, en Bretagne comme ailleurs, à s’opposer à la promulgation de cette loi scélérate. »

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter