La liste Emmanuel Capus, membre d’Horizon, le parti d’Édouard Philippe remporte deux sièges. Le sénateur sortant LR Stéphane Piednoir (Alliance républicaine pour le Maine-et-Loire) est réélu.  Isabelle Leroy. UDI, proche du maire Gilles Bourdouleix est logiquement battue comme en 2011 et 2017. Les Républicains perdent un siège dans le Maine-et-Loire sans doute par rapport à leur position de non rupture avec la politique d’Emmanuel Macron.
La vielle gauche façon Grégory Blanc sauve un siège. La liste Rudolphe Mirande soutenue par le PS et le PCF n’a pas d’élu. Satisfaction à LFI qui a quand même trouvé 43 grands électeurs  à vouloir porter le programme de la NUPES, « c’est un début » dira la candidate Florence Augier.

source préfecture

source préfecture

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter