Un seul équipage par nation était sélectionné pour représenter son pays dans chaque série de voile Olympique au « Test Event ». Camille Lecointre et Jérémie Mion ont représenté la France en 470 durant une semaine, sur le plan d’eau des Jeux, Marseille. Ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes, pour eux, et pour leur pays : l’OR. Ils sont désormais les favoris pour les Jeux de Paris 2024 qui se dérouleront à Marseille à partir du 28 juillet 2024.

Camille Lecointre et Jérémie Mion

Ils ont couru aux avant-postes durant toute la semaine et la Medal race s'annoncait passionnante alors qu’un seul point les séparait de leurs adversaires Espagnols, 2èmes au classement général provisoire, et que les huit premiers avaient la capacité de remporter une médaille.

L'équipage français arborait cette Medal race avec un immense enthousiasme, soudé comme jamais, pour affronter une concurrence internationale redoutable.

Et la veille de cette Medal race qui représente l'enjeu capital d'une Olympiade, Camille et Jérémie avaient décidé de ne pas se mettre de pression, de profiter de leur vie qui est désormais posée à Marseille. 

La décontraction affichée, la sérenité, et la confiance l'un dans l'autre de Camille et Jérémie ont-elles fait la différence ? Et pourtant, dès la première manche, rien n'était gagné, bien au contraire, ils auraient pu perdre pied avec une disqualification…

Les réactions d'une Camille Lecointre, très, émue : "Nous étions dans un super état d'esprit, hyper soudés, avec une énergie géniale !Les épreuves, nous les franchissons ensemble, c'est vraiment cool. Le plus safe était de faire la meilleure manche possible. Ce matin il y avait pas mal de vent, la Medal race était tactique, il fallait faire de la vitesse, soigner les manoeuvres, faire simple. Nous n'avons pas pris de risque. Au début nous avions un caramel de retard et puis nous sommes restés solides, nous n'avons pas paniqué, nous savions ce qu'il fallait faire."

Jérémie Mion : " Nous avons toujours bien navigué avec de bons coups tactiques. Nous avons eu des moments psychologiques pas simples, un vrai ascenseur émotionnel ! Nous sommes restés soudés et solides pour aller jusqu'au bout. Même quand il y a des difficultés, nous avons une belle qualité d'écoute mutuelle.C'est une preuve de notre cohésion, c'est l'expérience ?!"

Gildas Philippe, entraineur : " Ils ont été bien inspirés tactiquement et ont encore bien progressé techniquement. Le duo fonctionne très bien. Les choses commencent à être bien calées."

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter