Six skippers, parmi les meilleurs navigateurs au monde, ont quitté le Finistère pour un périple d’ouest en est, par les trois caps : celui de Bonne Espérance en Afrique du Sud, de Leeuwin en Australie et le cap Horn, au Chili, avant une remontée de l’Atlantique et un retour à Brest, dans une cinquantaine de jour pour les plus rapides.

Actual © RONAN GLADU

Le classement provisoire ce 16 février 

1          EDMOND DE ROTHSCHILD      Charles CAUDRELIER    3266,43 (distance de l’arrivée

2          BANQUE POPULAIRE   Armel LE CLEAC’H                        4860,28          

3          SODEBO ULTIM 3            Thomas COVILLE                         5494,68          

4          ACTUAL ULTIM 3             Anthony MARCHAND                 9041,34          

5          ADAGIO                               Eric PERON                                    9831,08     

6          SVR LAZARTIGUE           Tom LAPERCHE.       Abandon  

 Charles Caudelier a une confortable avance et devrait terminer premier. Son arrivée est prévue autour du 24 février. Armel Le Cléac’h a fait une escale technique à Rio de Janeiro suite de safran bâbord et central. Maxi Banque Populaire XI est désormais « difficilement contrôlable », note Armel Le Cléac’h. « Nous n’avons pas d’autre option que de mettre la course entre parenthèses et de nous arrêter. »

Ce vendredi 16 février, à 8h05 (heure française), Anthony Marchand Actual Ultim 3 a débordé le point Nemo (1), le point de l’océan le plus éloigné de toute terre émergée de la planète autrement nommé pôle maritime d’inaccessibilité. Anthony Marchand se dirige à présent vers le fameux cap Horn. Reste que la route pour y parvenir n’a rien de tranquille. En cause : une vilaine dépression qui déboule de la Polynésie et qui va couper sa route cette fin de semaine.

 * (1) Son nom fait référence au Capitaine Nemo, commandant du sous-marin Nautilus dans le roman «Vingt mille lieues sous les mers »  de Jules Verne

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter