La mesure d’âge de 62 à 64 ans est validée par le Conseil constitutionnel. Il n’y a pas de censure du texte. Seules quelques censures partielles ont été validées qui rendent la réforme encore plus dure.

Le Conseil constitutionnel rejette six dispositions, dont l'index seniors. Le gouvernement a annoncé que la loi sera promulguée sous 48 heures.

La première demande de référendum d’initiative partagée est rejetée, la deuxième demande modifiée sera examinée sous un mois.

La décision du Conseil constitutionnel est une victoire juridique pour le gouvernement mais est grave sur le plan politique. Le risque d’embrasement est très important dans le pays.


Jean-Luc Mélenchon : « La décision du Conseil constitutionnel  montre qu’il est plus attentif aux besoins de la monarchie présidentielle qu’à ceux du peuple souverain. La lutte continue et doit rassembler ses forces.» 

NUPES demande au président de la République de ne pas promulguer la loi. "Notre opposition ne faiblit pas. Si la loi est jugée constitutionnelle, cela ne change rien. Nous continuerons de dire que cette loi est inutile. Le blocage du pays reste absolument total" affirme Mathilde Panot

Fabien Roussel regrette la décision du conseil municipal. « J’appelle le président de la République de ne pas promulguer la loi qui est amputée de quelques mesures sociales qu’il y avait dans le texte.» Fabien Roussel craint une éruption de la colère et des débordements. 

Marine Le Pen : « Si la décision du Conseil constitutionnel clôt la séquence institutionnelle, le sort politique de la réforme des retraites n’est pas scellé. Le peuple ayant toujours le dernier mot, il lui appartiendra de préparer l’alternance qui reviendra sur cette réforme inutile et injuste. »

 Eric Ciotti : « La censure de certains articles sanctionne les erreurs de méthode du gouvernement. Nous devons répondre aux inquiétudes de nos compatriotes, à la colère légitime qu’ils ressentent face aux injustices de l’assistanat et anticiper le défi des révolutions technologiques qui s’annoncent. Nous appelons à la réunion rapide d’une grande conférence sociale qui puisse se saisir de ces enjeux et élargir le débat à la hauteur de cette question fondamentale de notre siècle. »

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter