Michel Ménard, président du Département de Loire-Atlantique, réagit à l’adoption du projet de loi immigration par l’Assemblée nationale et le Sénat, un texte de loi extrêmement durci par la commission mixte paritaire :

« En 2022, la majorité des Français a voté Emmanuel Macron pour sauver les valeurs républicaines, face à la menace de l’extrême droite. Aujourd’hui, le président de la République ne respecte pas ce vote, il le méprise et reprend à son compte les idées rances de l’extrême droite. En adoptant la loi immigration avec les voix du Rassemblement national, la France rompt avec son Histoire. Déchéance de nationalité, « caution retour » pour les étudiants étrangers, atteinte au droit du sol, suppressions d’aides pour survivre… Ce texte est un désastre idéologique, une rupture profonde avec les valeurs universalistes de notre République.

En Loire-Atlantique, tous les députés de la majorité présidentielle, excepté Sophie Errante, ont voté ce texte. C’est de l’abaissement moral à tous les étages.

Quant est-il de l’avenir des mineurs non-accompagnés (MNA), confiés aux Départements au titre de la protection de l’enfance, à leur majorité ? Après des mois voire des années d’accueil, de protection, d’intégration, d’éducation, ils verront leur parcours brisé par une obligation de quitter le territoire. Alors que la régularisation de ces jeunes en formation ou bénéficiant d’une offre d’emploi, en alternance ou en apprentissage, serait une mesure de solidarité nationale et d’inclusion sociale.

Ce texte bafoue notre devoir d’humanité, d’égalité, de fraternité. »

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter